Flux pour
Articles
Commentaires

Et c’est parti !

Et nous voici donc parti à la conquête du sud !
C’est certes moins exotique que nos dernières vacances, mais nous sommes bien contents d’aller vers le soleil de la côte d’azur…
Première étape aujourd’hui à Forcalquier, petit village fortifié au sud d’Avignon après 8 heures de routes. De quoi permettre à notre monture de se dégager les bronches dans les routes de montagnes.
Repas au restaurant de l’hôtel : les terasses de la Bastide. Une belle entrecôte et une bonne paella (voir photo). Je vous laisse faire les associations…
Demain rendez-vous avec Brice, pour un périple nautique !

Chez Brice

Nous voici donc sur la route en destination de Nice. Départ de Forcalquier en début de matinée et petit arrêt dans une boutique/usine de vente d’huile d’olive : Olivier & Co histoire d’acheter des produits régionaux. Opération réussie sauf qu’après enquête, il s’avère que cette boutique existe aussi à Metz…

Sur la route Adeline a combattu des vendeurs de nougats à la sauvette qui nous avait extirpé 10 euros en stoppant la voiture à la sortie d’un rond point. Opération réussie également puisque Adeline a récupéré notre pécule non sans s’être faite insultée au passage…

Arrivée ensuite à notre hôtel de Nice où nous sejournerons lundi soir et chez qui nous avons laissé notre voiture le temps de la croisière.

Ensuite accueil par le Club Med et montée sur le bateau où nous avons dégusté nos premiers cocktails et notre premier dîner ainsi que passé notre première nuit dans notre belle cabine (voir photo), bercé par la houle.

 

Première nuit de croisière et arrivée du navire tôt le matin à Calvi.

Après avoir passé une bonne nuit de sommeil, nous avons pu nous adonner à notre première vrai activité du club : le petit déjeuner. Et on s’est régalé ! Pancakes à gogo, omelettes délicieuses, fruits frais parfumés, tout était bon !

Ensuite et avant le déjeuner (superbe buffet), instant culturel en direction de Calvi, avec une visite… des petites rues commercantes de la citadelle.

Après-midi bronzette sur le pont arrière du bateau. Adeline en a profité pour faire trempete !

Déjà la dernière étape de notre mini croisière !
Mais alors nous devions initialement nous rendre à PortoFino ville de jetsetteur en Italie, la forte houle a contraint le commandant de changer pour PortoVenere (photo), plus « authentique » d’après lui de toute façon.
Et effectivement l’escale shopping fût remplacé par une longue montée pour la visite d’un château. Il semblerait en effet que ce petit port fût il y a quelques centaines d’années un repère de pirates…
La haut nous avons pu jouer avec les nombreuses mouettes qui y avaient élu domicile à un petit jeu bien sympa : « l’esquive du lâcher de crottes » !
Mais avec tout ces jeux la journée passe trop vite, une dernière glace sur le port puis retour au bateau pour un petit apéro (photo) et une dernière nuit de navigation vers l’étape finale : Nice.

Nous voici donc de nouveau sur la terre ferme tel Christophe Colomb après un long périple de *hum* trois jours en mer.

Cette fois-ci l’objectif est de découvrir la ville, chose que nous n’avons pas pu faire avant notre départ en croisière.
Direction donc le vieux Nice où nous nous balladons dans les ruelles étroites et pittoresques (photo). C’est là que nous appercevons au loin (et en hauteur) une jolie cascade qui devient finalement notre nouvel objectif.

Et c’est donc après une dure montée que nous y arrivons. En plus de la cascade nous pouvons y decouvrir tout en transpirant un très joli point de vue (photo).

Il était donc temps de se fixer un nouvel objectif. Cette fois-ci, il s’agira d’un haut lieu de culture locale dont le nom de code est « Fenochio ». Nous voici donc de nouveau parti mais cette fois-ci pour descendre toutes les marches précédemment avalées. Nous nous perdons ensuite dans les ruelles du vieux Nice, mais nous insistons, la culture locale est à ce prix !
Nous finissons par trouver enfin ce que nous cherchions : le meilleur glacier de Nice…
Et ce sera glace à l’abricot pour Adeline et Coca-Cola / pêche pour Yannick. Miam Miam que c’est bon de s’intéresser à l’histoire d’une ville…

Repas du soir au « Gesus », restaurant typique niçois. Aubergine farcie pour Adeline et Raviolis à la daube pour Yannick.
Et non ce n’était pas de la « Daube » 🙂

Aujourd’hui nous avons profité du temps nuageux puis pluvieux pour faire grasse matinée jusqu’au retour du soleil qui ne tarda pas à revenir.

Le petit déjeuner étant un peu trop cher à notre goût à notre hôtel considérant notre faim modéré, nous avons décidé de prendre notre petit déjeuner dans un café le long de la plage.

Ensuite, Adeline pris les choses en mains pour nous organiser une visite avant le déjeuner : le centre commercial.

Retour ensuite à notre hôtel pour le déjeuner avec une salade niçoise et un club sandwich accompagnés d’un délicieux smoothie.

Puis direction l’arrière pays niçois au travers du petit village de Tourette sur Loup. Datant de l’époque médiéval à l’instar de Saint Paul de Vence, la visite fût donc sympathique (photos).

Nous avons passé la nuit dans une chambre d’hôte a une petite demi-heure de marche du village et dîner dans un petit restaurant appelé « Chez Grand Mêre ». Au menu, petits plats locaux : couscous pour Adeline, et filet de boeuf grillé à la cheminée.

Arrivée à Gien

Départ de Tourette en milieu de matinée pour notre prochaine étape de quatre jours.
Nous prenons une route qui nous fait traverser les gorges du loup au travers de petits villages d’altitude tel que Gourdon. On en profite également pour s’arrêter près d’une petite cascade (photo).

Puis nous traversons Cannes, Saint Raphael, Saint Maxime en longeant la côte jusque Gien. Il s’agit d’une presqu’île positionnée à la même latitude que la Corse, ce qui lui assure un climat ensoleillé.

Nous passerons la nuit dans une chambre d’hôte de charme et toute récente à l’entrée du village.

Repas à un restaurant local avec poisson pour Adeline et Agneau pour Yannick et à la vue de la photo vous pourrez juger que le repas était bon 🙂

Découverte de Giens

Première nuit passé dans notre chambre d’hôte. La maison est vraiment superbe avec un jardin gigantesque plein d’arbres fruitiers en tout genre. Les chambre sont très modernes et superbement dévoré. Les salles de bains comportent toutes baignoire et douche.

Le petit déjeuner se prend sur la terasse principale qui bénéficie d’une splendide vue sur la mer (photo).

Nous profitons de cette première journée pour visiter le village avec son port. Nous empruntons d’ailleurs un sentier qui longe la mer pour retourner au village depuis le port. Depuis ce sentier les paysages sont magnifiques (photo).

Le soir, repas à Giens au restaurant « La Bastide » situé sur la plage. Après un petit cocktail apéritif, viande et poisson au menu (photo).

Deuxième nuit à Giens. Aujourd’hui nous avons décidé de nous rendre dans le fief des jetsetteurs, à savoir Saint-Tropez.

Mais étant donné que les gros bouchons sont communs sur la route du village, nous avons décidé de choisir un moyen de transport alternatif à la voiture. Nous sommes donc allés louer un scooter 125cc.

Adeline en a profité pour faire quelques essais au guidon de l’engin puis nous sommes partis. Passage pour le déjeuner à Bormes Les Mimosas puis nous sommes arrivés vers 15h pour le début de notre visite : port, gendarmerie, place des lices, etc…

Nous avons ensuite pris à l’instar des célébrités notre café glacé et notre tarte tropezienne au Senequier le long du port avant de nous diriger vers les plages de Ramatuelle.

Nous avons d’ailleurs failli ne jamais y repartir puisque nous avions laissé les clefs de contact dans le coffre verouillés du scooter. Après quelques numéros de contorsioniste et quelques sués, tout est finalement rentré dans l’ordre.

Retour ensuite à Hyeres pour le diner après avoir remonté les bouchons en zigzagant en scooter. Repas dans un restaurant sicilien en vieille ville.